Mardi 10 mai, Dominique Pace, fondatrice et directrice générale de Biblionef, et Philippe Faroy, secrétaire général de l’ONG, se sont rendus à Laon afin de remettre les 4 000 livres que Biblionef offre pour permettre la création d’un nouveau pôle de lecture au sein de la ville.

Cette dotation exceptionnelle inaugure en effet au sein du collège Charlemagne, établissement chef de file de la nouvelle Cité éducative de la ville de Laon, un nouvel espace de lecture auquel auront accès 14 établissements scolaires prioritaires alentour qui accueillent 2300 élèves de la petite section à la 3ème.

Les établissements bénéficiaires, pour la plupart classés REP+, sont souvent de petites structures isolées qui se trouvent éloignés de toute offre de lecture publique et sont confrontées à la difficulté d’emmener leurs élèves à la rencontre d’événements culturels (distance et coût des transports) et d’acquérir des livres neufs, faute de budgets suffisants.

Grâce à la dotation de Biblionef, les enseignants, animateurs et professeurs documentalistes pourront utiliser de nouveaux supports pour enrichir le contenu des enseignements et proposer de nouvelles activités autour de la lecture et de l’écriture. En plus des activités encadrées par les équipes pédagogiques, la mise en place de circulation des livres entre les différents établissements et de prêt à la maison encouragera les jeunes à lire régulièrement, de façon indépendante et à développer leur curiosité grâce à un vaste choix de livres.

La possibilité désormais de fréquenter le pôle de lecture et d’accéder à des livres de qualité va permettre aux enfants et adolescents bénéficiaires de découvrir enfin le plaisir de la lecture. Leur niveau linguistique et d’expression à l’écrit comme à l’oral s’améliorant par une pratique régulière, ils vont prendre confiance en eux, et sans aucun doute développer leur autonomie et leur esprit critique, un élément essentiel pour réussir leur scolarité. 

« Moi je ne lis pas beaucoup d’habitude, mais ces livres-là on a envie de se plonger dedans » un élève du collège Charlemagne

La cérémonie officielle de remise des livres a d’ailleurs été un moment de joie immense pour les jeunes. Ils s’étaient déjà émerveillés par la richesse extraordinaire de la dotation qu’ils avaient pu découvrir lors de l’ouverture des cartons et de la mise en exposition des livres à laquelle ils ont participé activement.

Deux adolescents d’origine arménienne scolarisés au sein du collège ont été invités par Karine HUDE, principale adjointe de l’établissement, à prendre la parole. Arrivés en 2018, ils ne maîtrisaient pas du tout le français et se trouvaient confrontés à une certaine indifférence de leurs camarades, ils ont dû fournir beaucoup d’efforts pour s’intégrer, se faire des amis avec lesquels ils puissent communiquer et rattraper leur retard. Grâce à l’attention et à l’accompagnement attentif dont ils ont pu bénéficier au sein du collège au cours de ces 4 dernières années, ils sont désormais capables de prendre la parole en public en français, ayant vaincu leur timidité pour témoigner de leur expérience.

Les autorités locales présentes, qu’il s’agisse de représentants du conseil départemental ou de la préfecture, ont chaleureusement félicité Biblionef pour cette action déterminante en faveur de la lecture sur un territoire où l’illettrisme est parmi les plus élevés de France et où la pauvreté sévit : au sein des 14 établissements partenaires, le taux de boursiers augmente chaque année, plus de la moitié des élèves étant issus de familles de catégories socioprofessionnelles défavorisées. Par ailleurs, de nombreux parents maîtrisent mal la langue française, ce qui est un obstacle supplémentaire à ce que les enfants bénéficient de conditions d’apprentissage favorables. En outre, il est souvent complexe de travailler avec ces familles, lesquelles évitent le collège, car bien souvent elles ne se sentent pas légitimes.

Biblionef est donc très heureuse d’avoir mené en lien avec les équipes pédagogiques des établissements concernés cette opération nécessaire, sur un territoire prioritaire (13 % de la population axonaise est en situation d’illettrisme contre 7 % au niveau national) afin d’y renforcer l’accès au livre et à la lecture intimement liés à l’éducation de la jeunesse.

C’est tout le sens de notre nouveau projet à ambition nationale intitulé « 1 000 nouveaux lieux pour l’accès à la lecutre – Lire c’est Grandir », dans lequel vient s’inscrire cette opération d’envergure. Son objectif : contribuer, pour les années 2022, 2023, 2024 (et peut-être les suivantes !) au développement de la lecture et à une meilleure maîtrise de la langue française dans les territoires les plus fragiles et les plus éloignés du livre par la création de multiples « nouveaux » lieux de lecture.

Cérémonie en présence de : 

Mme Brigitte MENDES, déléguée du Préfet en charge de l’éducation prioritaire

Mme Clothilde DUVIGNAUD, coordinatrice du plan départemental « lutte contre l’illettrisme »

Mme Brigitte FOURNIE-TURQUIN, conseillère départementale de l’Aisne

Mme Claudia MATHIEU, adjointe au Maire, en charge de l’éducation

Mme Karine HUDE, principale adjointe du collège Charlemagne

Mme Laura DEVROEDE, professeure documentaliste 

et des dizaines d’élèves !