L’arrivée des livres à la médiathèque régionale

Au mois de novembre 2020, nous avons expédié à notre bureau de Tunis 4 500 nouveaux livres, portant alors notre fonds à plus de 10 000 ouvrages destinés aux projets de médiathèques régionales en cours, dont celui de Kairouan. Le responsable de notre Centre de ressources, Nour Allah Boulares, a pu intégrer les livres dans notre base de données et les classer sur les rayonnages.

Pour Biblionef, il était essentiel que les membres de l’équipe de Kairouan se rendent à Tunis pour découvrir les livres, les feuilleter, les choisir afin qu’ils correspondent aux âges différents des élèves, au niveau de maîtrise du français mais aussi pour que les équipes de Kairouan déterminent le nombre d’exemplaires pour chaque titre choisi en fonction de l’usage qu’ils souhaitent en faire. Il nous semble en effet important que les équipes s’approprient au mieux le projet.

Ainsi, deux inspecteurs de français sont venus le 11 décembre dans notre Centre de ressources où ils ont pu découvrir les livres et faire leur choix. Les livres étaient prêts à la mi-décembre, mais le Commissariat, très préoccupé par une nouvelle vague de grèves, n’a pu envoyer chercher les cartons de livres avant la mi-mars.

Le 15 mars 2021, les 3 000 livres ont enfin rejoint la médiathèque régionale. Des élèves très joyeux étaient présents pour les accueillir. Ils ont ainsi découvert en avant-première la sélection des livres faites par les inspecteurs de français de Kairouan. Ils n’avaient pas l’air déçus !

Inauguration officielle

Le 29 mars, une très belle inauguration officielle de la médiathèque a eu lieu. Superbement organisée, elle s’est déroulée en présence de l’ensemble de l’équipe projet, du Commissaire régional de l’Éducation, Adel Khaldi, de Maha Ben Mohamed, responsable des activités culturelles pour le cycle primaire au Commissariat régional de l’Éducation, mais aussi des enseignants et des élèves. L’atmosphère était très réjouissante : de belles fleurs blanches ornaient la cour de l’établissement et un tapis rouge avait été déployé ! Une joyeuse chorale de jeunes filles en habit traditionnel a marqué le début des festivités. Un gigantesque gâteau était aussi prévu pour marquer le coup après les discours. Bref, enfants, professeurs, institutionnels, tous étaient ravis et ont fêté avec emphase l’ouverture de la belle médiathèque régionale.

Depuis le mois de juillet 2020, le contexte sanitaire empêche hélas la direction de Biblionef de se rendre en Tunisie et de poursuivre ses missions ; elle a ainsi beaucoup regretté de ne pouvoir être présente. Elle a toutefois été représentée par le responsable de notre centre de ressources, Nour Allah Boulares, qui a fait le déplacement depuis Tunis et a lu un discours de Dominique Pace, Directrice générale de Biblionef.

« Je salue tous les efforts déployés dans le cadre de cette initiative pionnière, qui contribuera à l’expansion des horizons mentaux des apprenants. Et parmi eux les éducateurs et les inspecteurs ainsi que les calligraphes, pour leur contribution à la décoration de l’espace avec la calligraphie arabe. Je salue bien sûr BIBLIONEF pour son apport très important et son implication directe pour la création de la médiathèque »

Adel Khaldi, Commissaire régional de l’Éducation.

« Merci infiniment pour toute la joie que votre projet a apporté aux élèves. Votre absence en ce jour nous a affectés mais je suis sûre que très bientôt vous aurez la possibilité d’être ici parmi nous pour pouvoir partager d’autres bons moments.

Je vous ai promis que ce lieu serait un lieu de rêve pour les élèves : avec des livres, des fleurs et un papillon qui fera le tour de toute la région pour semer vos belles idées ! »

Maha Ben Mohammed, responsable des activités culturelles, sociales et sportives du cycle primaire au Commissariat régional de l’Éducation.

Pour conclure, nous avons, là encore, tissé de solides et précieux liens avec nos partenaires de terrain. Malgré une situation toujours compliquée, tant du point de vue politique, économique, social que sanitaire, le projet a vu le jour et nous nous en réjouissons grandement. Les livres arrivés à la mi-mars sont en train d’être catalogués au moment où nous écrivons ces lignes. Comme à Tozeur, nous pourrons peut-être envisager, si les conditions demeurent dégradées et limitent l’accès des écoles à la médiathèque, de mettre en place une « opération 1 000 livres à la maison » à Kairouan. Le but étant bien sûr de faire vivre les livres le plus possible entre les mains des enfants, et que tous prennent goût à la lecture en français !

Nous citerons enfin les mots de Sameh Messaoudi, inspectrice principale des écoles préparatoires et des lycées, qui nous ont aussi touchés :

« Je souhaite voir cette odyssée se perpétuer. Puissiez-vous insuffler votre zèle à toutes les âmes s’enlisant dans la torpeur ou le scepticisme. Puissiez-vous voir vos efforts couronnés ».

Ainsi, nous nous emploierons à poursuivre ce programme « Bibliothèques pour tous », si essentiel pour que les élèves et étudiants tunisiens puissent avoir accès à des ouvrages de qualité, que leur éducation soit plus performante, et qu’ils aient de meilleures perspectives d’avenir.