Initié en février 2023, le projet mené en partenariat avec l’ambassade de France au Congo, a permis à l’automne 2023 la livraison de 3 000 livres aux réseaux de « points-lecture » de l’Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville et Pointe Noire pour enclencher une dynamique positive d’ateliers et d’initiatives pour la lecture en 2024.

Relancer un réseau de bibliothèques décentralisées

Compte-tenu du contexte local congolais (population jeune, fragilité du maillage territorial en équipements culturels et scolaires), l’Institut français du Congo (IFC) a fait le choix de développer son action en direction de l’enfance et de la jeunesse, à travers un levier principal : la proximité et la délocalisation de certaines de ses activités, autour du livre notamment. L’accès aux savoirs et à la connaissance, l’épanouissement personnel que permet la lecture guide les orientations stratégiques de sa médiathèque, qui développe depuis 2016 un réseau de bibliothèques décentralisées permettant au plus grand nombre d’avoir accès aux livres.
A Brazzaville comme à Pointe-Noire, les IFC sont aujourd’hui les seules bibliothèques publiques en activité.

Ce jour, 12 décembre 2023 à l’occasion du salon du livre jeunesse ; j’ai retrouvé le plaisir d’enfant notamment celui de l’époque de la fête : « le temps du livre » et j’espère que d’autres personnes vont trouver le bonheur d’avoir un livre entre les mains. Je remercie vivement Biblionef de donner aux enfants le gout du livre et de la lecture.
Florian Lezona

Une livraison de 3 000 ouvrages

Les deux IFC ont bénéficié de 1476 livres chacun (romans jeunesse, les romans de première lecture, les documentaires, les albums, les contes, les dictionnaires et les atlas).

A Brazzaville, après réception de la palette, la saisie des livres dans la base de données de Biblionef pour une bonne traçabilité avec les points lecture, les lots ont été constitués en fonction des demandes et répartis entre 10 points-lecture, le lycée français Saint-Exupéry et la médiathèque de l’IFC.
De manière générale, l’IFC de Brazzaville a un public jeune allant de 4 à 14 ans correspondant à près de 8 000 enfants. Près de 800 élèves, primaire et collège, proviennent du lycée français. Une moyenne de 100 lecteurs par point lecture a été comptabilisée : élèves, enfants déscolarisés ou en retard scolaire, enfants handicapés physiques et mentaux mais aussi des adultes analphabètes. L’IFC de Brazzaville a organisé des animations autour du livre et de la lecture (contes à voix haute, jeux intelligents).
Avec l’acquisition du fonds Biblionef, l’IFC de Brazzaville envisage à moyen terme l’implantation de Points-lecture sur le modèle de Pointe-Noire. Des structures et écoles ont été retenues en plus des partenaires habituels pour soutenir le projet. Naturellement, il est envisagé de former des médiateurs aux animations autour du livre, à la lecture et à l’accueil des publics.

C’est une grande joie de faire partie d’un réseau lecture pour accompagner les enfants, les jeunes à la lecture. De même, c’est une satisfaction de vivre la remise des lots de livres – Don de Biblionef- des mains du directeur de l’Institut français du Congo -Brazzaville.
responsable du point lecture du Club d’Animation Jeunesse ; quartier Makabanbilou Arrondissement 9 Djiri Brazzaville – nord

A Pointe Noire, les lots ont été constitué en fonction des publics les plus représentés dans les points lectures, il s’agit d’enfants de 6 à 14 ans. Certains lieux présentant des typologies de publics spécifiques : enfants des rues, enfants non-lecteurs.

L’IFC de Pointe-Noire prend en charge des vacations hebdomadaires dans les Points-lecture, financièrement et en termes de formation (psychologie de l’enfant/ techniques d’animation/ métier de bibliothécaire/ littérature jeunesse). L’élargissement de ce réseau est inscrit dans le plan stratégique de la médiathèque de l’IFC. Il y a actuellement 12 Points-lecture en activité et l’IFC de Pointe Noire est toujours à la recherche de nouveaux lieux pour 2024.
La prise en charge de vacations d’animation à la lecture peut également représenter un atout de professionnalisation pour de jeunes diplômés ayant le goût de la transmission et de la médiation de la lecture en direction de l’enfance et la jeunesse. Qu’ils soient encore scolarisés ou en phase d’insertion professionnelle, voire salariés, les vacataires bénéficient d’actions de formation et de tutorat pilotées par l’IFC de Pointe-Noire. L’encadrement des enfants responsabilise et valorise les jeunes.

Une session de formation de formateurs en alphabétisation a été ouverte.
Ce choix a été motivé par la demande de leurs animateurs qui se sentent souvent démunis face à des jeunes souhaitant partager les connaissances présentes dans les livres, mais ayant des difficultés majeures pour déchiffrer le message. Cette formation a été dispensée par une professeure de l’école consulaire de la ville, qui a elle-même enseigné l’alphabétisation par le passé. Elle a pour but, quand le projet se développera encore plus, de mettre en place des ateliers d’alphabétisation au sein des points lecture de la ville, à destination des personnes les plus fidèles de ces lieux.
Dominique Pace, DG Biblionef

Les bénéficiaires de l’IFC de Pointe Noire sont composés de 600 élèves scolarisés au sein de l’établissement Charlemagne, 6 000 élèves inscris en 2023 à la bibliothèque jeunesse de l’IFC et 7 000 enfants allant de 4 à 14 ans ayant fréquenté les points lectures en 2023. Au sein de l’IFC de Pointe Noire a été organisé des lectures à voix haute et des visites des écoles.

Des impacts positifs immédiats

Au sein de l’IFC de Brazzaville, la distribution a atteint ses objectifs, en attirant de nouveaux publics et de booster la fréquentation des différents points lectures. A Pointe Noire, compte tenu du contexte local (population jeune, fragilité du maillage territorial en matière de lecture publique), l’IFC a fait le choix de développer son action en direction de l’enfance et de la jeunesse, à travers un levier principal : la proximité. A travers la délocalisation de certaines de ses activités liées au livre, ils ont doublé leur public bénéficiaire direct. Aux malles initialement constituées des livres issus du désherbage de nos médiathèques ont été ajoutés des livres neufs de bonnes qualités. L’accès aux savoirs et à la connaissance à travers un objet neuf, l’épanouissement personnel que permet la lecture guide les orientations stratégiques de ce projet de bibliothèques délocalisées.

Les remerciements enthousiastes des enfants et leur assiduité dans les points lecture sont encourageants. Ils souhaitent systématiser les déplacements vers les points-lecture et promouvoir des projets en lien avec le livre et l’écrit accessibles aux jeunes publics, favorisant l’éveil et la participation. Il est également essentiel de mettre en avant les projets engagés sur des thématiques portées par l’IFC (valorisation de la francophonie, rencontres d’auteurs), afin d’enrichir les activités culturelles dans les points-lecture. Ils espèrent continuer à offrir ces activités culturelles aux publics isolés et enclavés, afin qu’ils puissent bénéficier des opportunités aujourd’hui centralisées dans le centre-village

Perspectives

 

A Brazzaville, la remise des livres Biblionef va permettre de mutualiser les pratiques d’animations autour du livre, de la lecture, de l’accueil des publics, du partage d’expérience ainsi qu’autour de la pratique des jeux de société qui est également un autre vivier d’attraction de ces Points-lecture.

A Pointe Noire, la remise des livres Biblionef a permis d’impulser une nouvelle dynamique avec les médiateurs. Des formations, à destination des médiateurs avec comme support les livres Biblionef, ont permis de mutualiser les pratiques d’animation, de partager les expériences et les besoins ainsi que de réfléchir aux formations nécessaires pour améliorer constamment les pratiques en s’adaptant à nos publics.