> 27 juin 2013


Des remises de prix pour les lecteurs les plus assidus en Tunisie

De nombreux jeunes tunisiens, garçons et filles de 10 à 16 ans, émus et heureux, ont été rassemblés à Carthage, le dimanche 1er juin, sous les palmiers de la Villa Didon, par la Fondation Almadanya pour recevoir le fruit de leurs efforts, des livres !

À l’issue d’un concours national de lecture organisé par le Ministère de l’Éducation, ils sont venus des quatre coins du pays pour recevoir des prix qui ont fait l’admiration de tous : 750 dictionnaires, encyclopédies, atlas, albums et romans en français, joliment empaquetés et enrubannés.

Biblionef s’est associé à la fondation pour les récompenser à l’heure où toute une génération de jeunes tunisiens veut croire que grâce à l’éducation et au livre, elle sera apte à relever le défi d’un pays à construire.

« Le livre est la meilleure arme contre l’ignorance et la lecture est le meilleur test du niveau de développement d’une société » a déclaré Lotfi Maktouf, président de la Fondation Almadanya.

C’est ainsi que nous envisageons de poursuivre notre collaboration en équipant en coins lecture de nombreuses écoles primaires de Tunisie.

Articles Recommandés