2 000 livres offerts par Biblionef, en mars dernier, à l’Institut français de Budapest étaient au rendez-vous du Festival de la Francophonie qui réunit les deux partenaires depuis 2002.

De superbes prix ont été remis à quelques-uns des 3 000 participants, vainqueurs des concours et grandes dictées organisés à travers tout le pays.
Mais la dotation permettra surtout de créer des espaces francophones attrayants dans une dizaine d’écoles pilotes situées en zones rurales et éloignées de toute offre en livres.

Suite à la réintroduction récente du français comme première langue en primaire et comme deuxième langue au collège, il est nécessaire de fournir aux enseignants le matériel grâce auquel ils pourront susciter l’intérêt des plus jeunes et soutenir le niveau de langue des plus âgés. L’objectif est d’inciter ces élèves à choisir le français à leur entrée au collège et à en poursuivre l’étude tout au long de leur scolarité, jusqu’au baccalauréat et bien au-delà.

Avec 25 000 apprenants dans le système éducatif, le français n’est que la troisième langue enseignée, loin derrière l’anglais et l’allemand. L’Institut français, dont les ressources s’amenuisent chaque année, a les plus grandes difficultés à offrir aux établissements scolaires l’environnement francophone nécessaire à l’enseignement de la langue française qui est menacée d’extinction.
Ce projet, très important pour l’avenir du français en Hongrie, pourrait donc, par la suite, être étendu à d’autres écoles du pays.

Articles Recommandés