Du 28 avril au 5 mai 2014, Dominique Pace, directrice de Biblionef, s’est rendue en Tunisie pour suivre un projet réalisé en lien avec des associations de promotion de la lecture dans le gouvernorat de l’Ariana, au nord-est du pays.

L’occasion pour elle de rencontrer toutes les parties prenantes, dont l’Institut Français de Tunisie, mais aussi les partenaires du Conseil général de l’Essonne qui a apporté son soutien financier au projet. Ce voyage a également permis d’envisager de nouveaux projets à mettre en œuvre pour faire face aux besoins urgents en livres…

En mars 2014, l’Institut Français de Tunisie (IFT) a réceptionné 88 cartons contenant plus de 4 750 livres. Les médiathécaires de l’IFT les avaient sélectionnés à l’unité près au sein du catalogue de Biblionef, en lien avec des associations de promotion de la lecture souhaitant créer une quinzaine de bibliothèques dans le gouvernorat de l’Ariana.

Ces partenaires associatifs ont signalé l’urgence et la nécessité d’apporter le livre aux jeunes tunisiens, au regard de la situation critique du pays en matière économique, politique, sociale et morale. Le Ministère de l’Éducation nationale du gouvernement de transition a les plus grandes difficultés à prendre en charge la restauration des équipements des écoles. Dans un tel contexte, les bibliothèques scolaires sont quasiment inexistantes, surtout dans les régions de l’intérieur du pays, délaissées depuis de nombreuses années. La jeunesse n’a guère de perspectives et l’abandon scolaire augmente, surtout chez les filles (100 000 jeunes concernés en 2013). Il faut multiplier les points d’accès au livre pour créer une vraie dynamique autour de la lecture, susciter l’intérêt des enfants et les amener à intégrer la lecture dans leurs activités régulières. La lecture est aussi une solution face au désœuvrement et à l’ennui qui peuvent rapidement conduire les jeunes à être la cible de délinquants ou d’intégristes religieux.

Par ailleurs, la langue française a une place privilégiée en Tunisie car elle fait partie du passé comme du présent mais sa maîtrise par les plus jeunes baisse sensiblement. L’accès tardif à l’étude du français, à l’âge de 9-10 ans, rend difficile pour les élèves le passage dans le secondaire où l’enseignement se fait entièrement en français. La maîtrise du français constitue pourtant un facteur décisif de promotion professionnelle et d’ouverture sur le monde pour ces jeunes. Malheureusement, le livre en français est rare, cher et donc trop peu accessible, même pour les classes moyennes.

La dotation de livres neufs de Biblionef est providentielle pour aider les associations et le réseau culturel à promouvoir la lecture jeunesse, la lecture en français et offrir des clés pour l’avenir aux enfants. Les livres choisis sont d’un niveau simple et intermédiaire, adaptés au niveau des enfants, albums, contes, romans, BD, livres d’art, imagiers, livres pratiques, documentaires, encyclopédies, dictionnaires…

2 000 livres ont été remis à l’association Kolna Tounes pour la création de 4 bibliothèques dans des écoles primaires en milieu rural. Ces fonds jeunesse sont créés à la demande des directeurs et professeurs des écoles ciblées et enchantent déjà plus de 2 500 élèves de 6 à 12 ans. Les 500 livres reçus par chacune des écoles permettent l’organisation d’animations et de « clubs lecture » mis en place par quatre professeurs retraités bénévoles.

1 000 livres ont été mis à disposition de l’Association tunisienne pour la pédagogie du français, regroupant les enseignants de français sur l’ensemble du pays. Cinq collèges partenaires de cette association, accueillant plus de 400 jeunes, ont reçu des lots de 200 ouvrages chacun qui sont valorisés et gérés par 2 enseignants volontaires.

2 000 livres ont été remis à l’association Kolna Tounes pour la création de 4 bibliothèques dans des écoles primaires en milieu rural. Ces fonds jeunesse sont créés à la demande des directeurs et professeurs des écoles ciblées et enchantent déjà plus de 2 500 élèves de 6 à 12 ans. Les 500 livres reçus par chacune des écoles permettent l’organisation d’animations et de « clubs lecture » mis en place par quatre professeurs retraités bénévoles.

1 000 livres ont été mis à disposition de l’Association tunisienne pour la pédagogie du français, regroupant les enseignants de français sur l’ensemble du pays. Cinq collèges partenaires de cette association, accueillant plus de 400 jeunes, ont reçu des lots de 200 ouvrages chacun qui sont valorisés et gérés par 2 enseignants volontaires.

L’association « Un enfant, des sourires »  a quant à elle reçu 750 livres pour équiper 5 écoles primaires. L’association agit principalement dans des zones rurales isolées, en distribuant le fruit de ses collectes pour faire en sorte que chaque enfant accède à la lecture, à l’écriture et aux soins. Les écoles identifiées, disposant d’enseignants très investis et demandeurs, ont reçu 150 livres chacune. Les quelques 500 élèves bénéficiaires peuvent les emprunter à la maison, les découvrir lors des temps de lecture dirigée ou de temps libres de lecture. Lors de sa mission de suivi, Dominique Pace a visité l’école Bouhnach qui accueille 168 enfants dans un cadre agréable et qui a désormais un premier fonds de bibliothèque à leur proposer.

L’Association AID (Appui aux Initiatives de Développement) a bénéficié de 500 livres, destinés à la création d’une bibliothèque dans son centre d’Ettadhamen. Cet établissement accueille environ 200 femmes faisant face à de grandes difficultés familiales et économiques, à la violence et à l’isolement, dans ce quartier très défavorisé qui compte 150 000 habitants, dont de nombreux militants religieux. La dotation est très utile pour les cours d’initiation au français, les formations (de cuisine, de pâtisserie, de coiffure, pour lesquelles les manuels sont en français), mais aussi pour amener ces jeunes filles démunies vers la lecture grâce à des livres de détente attractifs.

Un millier de livres a été remis à l’association Almadanya et sera offert fin juin 2014 aux élèves lauréats du Concours national de lecture organisé par le Ministère de l’Éducation. Lors de sa mission, la directrice de Biblionef a visité l’école Ben Sdira dans la Cité Ezzouhour, une banlieue très pauvre de Tunis. Elle a été entièrement réhabilitée par Almadanya (sanitaires, clôture, portail, murs d’enceinte, peinture, mobilier…) et les 170 enfants et leurs professeurs ont maintenant une école neuve et propre qui les tire vers le haut et dans laquelle ils se sentent bien. Dominique Pace a offert des ouvrages aux élèves et des lots de livres ont été installés dans chaque classe.

500 livres ont été mis à disposition des médiathèques de l’Institut français à Tunis, Sfax et Sousse, afin d’enrichir les fonds documentaires pour la jeunesse destinés aux 3800 abonnés du réseau. Les 17 et 24 avril, les médiathécaires de l’IFT ont organisé une formation à destination des responsables des associations et du personnel bénévole des bibliothèques bénéficiaires. Une seconde formation de 2 jours avec une experte française sera organisée début novembre 2014 afin que les structures développent leurs compétences en gestion et animation de ces fonds documentaires.

La qualité du travail de tous ces partenaires rencontrés, leur engagement en faveur de la jeunesse et la pénurie considérable de livres sur tout le territoire, encouragent aujourd’hui Biblionef à mettre sur pied de nouvelles dotations dans une quarantaine d’écoles rurales d’autres gouvernorats et à envisager une activité à long terme sur le territoire tunisien…

Articles Recommandés