Si les jeunes angolais étudient le français dès l’âge de 12 ans, le niveau de langue reste cependant très faible au terme du cycle secondaire. En cause, le déficit persistant d’enseignants qualifiés et le manque cruel de matériel pédagogique.

Pour de nombreux apprenants – on en compte 180 000 – la maîtrise du français offre une ouverture sur le monde et favorise les opportunités universitaires et professionnelles, notamment dans les états francophones frontaliers que sont la République Démocratique du Congo et le Congo Brazzaville.

Rattaché à l’Institut national de formation des cadres du ministère de l’Education, le Bureau d’Etudes pour la langue française en Angola (BELFA) s’efforce d’améliorer la qualité de l’enseignement du français. A la demande de l’ambassade de France qui l’accompagne dans ses missions, Biblionef a procuré 1 500 livres afin d’alimenter en ressources francophones des établissements de Luanda et de province chargés de former les futurs professeurs de français : Instituts supérieurs de l’éducation, Ecoles de formation des professeurs, Ecoles Supérieures Pédagogiques, Faculté de Lettres de l’Université Agostinho Neto à Luanda…

Une petite partie de la dotation a également permis de récompenser les écoles secondaires de Luanda qui ont participé au Festival de la Francophonie, organisé le 25 mars dernier.

De beaux livres neufs et utiles afin d’aider les uns à parfaire leur niveau de langue et encourager les autres à poursuivre leurs efforts !

Articles Recommandés