L’apport de Biblionef : un pilier important pour l’Institut français dans l’offre prévue pour la jeunesse.

1300 livres neufs pour favoriser la diffusion de l’écrit en français en collaboration avec l’Institut français de Jérusalem, qui s’est chargé de les distribuer en priorité aux autres Instituts des Territoires palestiniens, Bethléem, Gaza, Hébron, Jérusalem, Naplouse, Ramallah.

Le réseau culturel français est très présent et actif, alors qu’il n’y a pas d’autre réseau étranger.
A leur arrivée au Consulat général de France à Jerusalem ouest, les livres ont été rapidement triés par genre et distribués en tenant compte des centres d’intérêt et de l’environnement de chaque centre.
Ces livres viennent étoffer et renouveler les fonds anciens et insuffisants des différentes médiathèques, qui à cette occasion dédient aux enfants des espaces attrayants et confortables.

« L’intérêt de cette donation réside dans la diversité des thèmes proposés qui permet une multitude de possibilités d’activités. »

Ce projet doit être amplifié en 2012, tant les besoins sont importants.
L’enseignement de notre langue comme seconde langue étrangère, se développe beaucoup, notamment dans la bande de Gaza où 15 écoles accueillent 1500 élèves.
La France a une image positive et exerce toujours un pouvoir d’attraction.
Beaucoup de jeunes ont l’espoir de poursuivre leurs études en France et d’obtenir des bourses.
Notons que l’IF de Ramallah compte 1200 élèves abonnés au Bibliobus, projet franco-allemand couvrant l’ensemble de la Palestine, notamment les villages et les camps de réfugiés de la rive ouest et Gaza Les enfants fortement restreints dans leur liberté de mouvement n’ont pas suffisamment accès au livre. Le bibliobus a pour but de résoudre ce problème.

« Les livres Biblionef ont sauvé notre fonds de bibliobus très faible. »

Articles Recommandés