Biblionef et l’Institut français poursuivent leur collaboration afin de faire découvrir et aimer le français aux jeunes hongrois dès leur plus jeune âge et de sensibiliser les enseignants à l’importance du plurilinguisme et à l’apprentissage précoce des langues.

Une nouvelle dotation de 2 000 livres est récemment allée répondre aux besoins d’écoles, de lycées et d’Alliances françaises engagés dans la promotion du français mais à qui les moyens font cruellement défaut.

C’est ainsi que 5 écoles primaires de Budaörs, Budapest et Szeged, qui ouvrent et proposent des cours de français dans le cadre de leur programme scolaire et de leurs activités périscolaires, se sont vu remettre des lots de livres.

Un précieux apport qui vise à encourager l’apprentissage de notre langue auprès des jeunes publics dans l’espoir qu’ils le poursuivent tout au long de leur scolarité. De Budapest, l’attaché de coopération éducative à l’Institut français nous a écrit :

« Nous sommes confiants dans le fait que ces livres feront naître une passion pour la langue française chez les écoliers.» 

Et parce qu’un certain nombre de lycéens s’intéressent de très près à notre langue et à notre culture, 7 lycées bilingues francophones recevront bientôt le  «LabelFrancEducation » et verront les fonds de leurs Centres de Documentation et d’Information plus largement étoffés. Les élèves ne pouvant pas avoir facilement accès à la littérature en langue française, ces livres viendront enrichir leurs connaissances linguistiques, culturelles, historiques et scientifiques.

Parmi les structures bénéficiaires, figurent aussi les 5 Alliances françaises de Debrecen, Györ, Miskolc, Pécs et Szeged, qui, malgré un contexte financier défavorable, se battent pour attirer de nouveaux publics dans leurs locaux et se rendent directement et de plus en plus souvent dans les établissements scolaires de province.

Parallèlement le Service de coopération éducative et linguistique continuera à remettre des prix aux élèves qui participent à ses nombreux concours et ateliers. Citons à titre d’exemple, le concours annuel de français et de traduction organisé par le lycée Horváth Mihály, à Szentes, la cérémonie de clôture du lycée bilingue de Kölcsey qui vise à récompenser les meilleurs élèves, ou encore les ateliers « Camp d’automne » et « Heure du conte » proposés par l’Institut français à des enfants qui ne disposent pas forcément d’un enseignement du français à l’école.

Rappelons qu’avec 25 000 apprenants dans le système éducatif hongrois, le français demeure la troisième langue enseignée, loin derrière l’anglais et l’allemand. Depuis 2002, le partenariat indispensable de l’Institut français avec Biblionef permet d’associer notre langue à des valeurs de générosité, de culture générale, de développement de la curiosité auprès des publics scolaires, et de valoriser le travail et l’implication des enseignants de français en Hongrie.

L’attaché de coopération éducative de l’Institut français témoigne encore :

« Il est important de noter que l’accès à la littérature française, quelle qu’elle soit, est difficile pour un grand nombre d’apprenants de Hongrie. Les dons de livres sont donc une vraie chance pour eux de pouvoir lire des ouvrages en langue française. Ils sont également un moyen ludique et efficace de sensibiliser les plus jeunes à se lancer dans l’apprentissage du français.»

Articles Recommandés